La pyramide inversée : la règle d’or de l’écriture web

pyramide-inversee


Traiter les informations de la plus générique à la plus spécifique, voilà à quoi se résume le célèbre principe de la pyramide inversée. Cette technique de rédaction repose sur deux axes essentiels : une information hiérarchisée et un style concis. Son objectif : contenter le lecteur pressé et faciliter la lecture à l’écran.

La pyramide inversée, qu’est ce que c’est ?

Imaginez une belle pyramide bien stable, sur sa base large et dont le sommet s’affine… Inversez l’image et vous tenez le concept. Comme son nom le suggère, cette technique invite à organiser les informations de la plus générale à la plus détaillée, selon un ordre bien défini.

Cette pratique correspond à l’écriture  web pour deux raisons. Elle délivre immédiatement l’information principale au « lecteur zappeur », qui n’accorde guère plus d’une minute à une page web. Et, elle répond aux contraintes ergonomiques imposées par la lecture à l’écran, telle qu’une vitesse de lecture diminuée de 25% par rapport au papier.

Comment rédiger du contenu en pyramide inversée ?

Ecrire un article en pyramide inversée repose sur trois étapes fondamentales : sélectionner les informations, structurer le texte et rédiger dans les règles de l’art.

Sélectionner des informations : la base de la pyramide

Le travail d’un rédacteur web débute toujours par une recherche documentaire autour de son sujet. Néanmoins, il est exclu de livrer au lecteur cette masse d’informations en vrac. La première des choses à faire est donc de trier ces données. Se poser les bonnes questions permet d’y voir plus clair. Demandez-vous quelles sont les attentes de vos lecteurs ? Si votre angle est en adéquation avec les autres contenus du site ? En quoi vos renseignements impliquent le lecteur ?

Par exemple, un internaute qui s’attarde sur un portail de voyage ne cherche pas à connaitre tout l’historique d’une destination, mais plutôt quels monuments y voir, quelle est la monnaie utilisée, la meilleure période pour s’y rendre…

Vos infos listées, il reste à dégager l’information principale, celle qui constitue la base de la pyramide. Les lois de proximité vous aident à la déterminer. Un lecteur est toujours plus impliqué par ce qui le touche de « prés ». Les leviers de proximité sont généralement des éléments qui engagent le lecteur de manière géographique, chronologique, sociale ou affective.

Organiser le contenu : la construction de la pyramide

Respecter la pyramide inversée suggère une hiérarchisation de l’information analogue, quelque soit le sujet.

-          Un titre percutant et/ou optimisé pour le référencement

-          Un chapô qui résume le propos de l’article

-          Un premier paragraphe qui répond aux 5W : qui ? quoi ? où ? quand ? pourquoi ?

-          Un second paragraphe qui traite les sujets combien et comment, si nécessaire

-          Un complément d’information, dont les éléments ne sont pas indispensables à la compréhension du message principal

Rédiger le texte : le ciment de la pyramide inversée

La technique de la pyramide inversée ne se limite par à l’organisation de l’information. Elle s’applique aussi à la rédaction du contenu.

-          Placez les mots clés et informations principales en début de phrase.

-          Préférez un style direct et des phrases courtes. Seuls 15/20 mots par phrase sont mémorisables à la lecture

-          Utilisez la voie active, plutôt que la voie passive.

5 réponses à to “La pyramide inversée : la règle d’or de l’écriture web”