Autopsie d’une Fiche produit

fiche-produitSuper vendeuse du net, la fiche produit est l’ambassadrice de vos produits sur la toile. Loin d’être un simple contenu éditorial, elle cumule deux fonctions essentielles : placer votre article en bonne position sur les moteurs de recherche et accompagner votre prospect dans le processus d’achat. Afin de satisfaire ces objectifs, une seule méthode : combiner un rédactionnel riche d’informations et une mise en forme dynamique.

Ossature d’une fiche produit

Avec son petit corps (de texte), notre super vendeuse du net s’attache donc à Attirer, Séduire, Convaincre et Vendre. Cette démarche s’appuie sur une architecture éditoriale dont nous tenterons d’analyser les différents niveaux de lecture.

Tout débute avec le titre. Plus que jamais celui ci a son importance. Pour le choisir, pensez moteur et surtout utilisez le vocabulaire de votre cible afin d’atteindre les requêtes qui répondent aux besoins de vos internautes. Le modèle : type du produit + nom du produit + référence et/ou marque du produit semble plutôt efficace en matière d’optimisation.

Vient ensuite le descriptif produit. Une fois n’est pas coutume, la fiche produit nécessite la rédaction d’un contenu exhaustif. L’internaute doit y trouver les réponses qui lèveront le frein à l’achat. A défaut, il ira chercher l’information chez votre concurrent. Là encore, un ciblage précis de vos prospects facilite le travail sur la longue traine et le choix de la tonalité. Usez et abusez des synonymes pour convaincre de l’utilité de votre produit, de ses usages et surtout du besoin éprouvé par l’internaute.

Les informations purement techniques, sous forme de tableau, liste à puces ou glossaire, viendront compléter votre descriptif. La mise en forme doit être suffisamment claire pour faciliter la lecture, rassurer l’internaute et corroborer les avantages produit énumérés plus haut.

Habillage d’une fiche produit

Notre super vendeuse du net ne se contente pas de délivrer ses informations brutes, elle sait également revêtir sa tenue d’apparat pour convaincre le consommateur de finaliser son achat. Examinons de plus près les pistes les plus usitées chez les marchands du web.

Évidemment, le prix du produit, sa disponibilité et le délai de livraison sont incontournables. Ils nécessitent un réel effort de mise en avant.

Très important également, un visuel de qualité qui met en valeur le produit, à défaut de pouvoir le prendre en main. Habiller son visuel d’un logo type « coup de coeur », « meilleur rapport qualité-prix », « bio »… se révèle plutôt payant.

Le positionnement du bouton déclencheur d’achat et le choix de la formule adéquate : « acheter », « ajouter au panier », « commander »… sont stratégiques.

Ajouter des commentaires client est un vrai plus, notamment vis à vis d’un marchand « en dur » qui ne peut mobiliser ses clients pour avoir un retour produit.

Mettre à disposition des guides d’achat ou des tests produit, qui faciliteront par exemple le choix entre deux produits d’une même gamme.

Proposer le téléchargement d’une documentation technique ou de la notice du produit. Là encore, il s’agit de rendre service au consommateur pour palier à ses interrogations.

Développer une stratégie de cross selling, de liens croisés donc, mettant en avant des produits complémentaires ou de gamme supérieure, qui pourraient inciter le consommateur à remplir davantage son panier.

Les commentaires sont fermés.